Communiquer entre parents, c’est important

Temps de lecture : 3 minutes Publié le 24 juin 2019 - Mis à jour le 24 juin
  • A
  • A
  • A

Communiquer entre parents, c’est important

  • A
  • A
  • A

Bébé arrive et avec lui des changements dans notre vie, de nouvelles émotions, une nouvelle organisation. Chaque parent doit trouver sa place avec bébé et avec l’autre parent. Ce n’est pas toujours facile. Une bonne communication au sein du couple permet à chacun d’exprimer ce qu’il ressent mais aussi de trouver des solutions à deux. L’arrivée de bébé peut être l’occasion d’établir de nouveaux modes de communication.

Qu’est-ce qu’une bonne communication ?

Avoir une bonne communication, c’est avant tout prendre le temps d’échanger.

On peut :

  • exprimer nos émotions,
  • faire le point sur ce qui marche ou ne marche pas,
  • exprimer à l’autre nos besoins, nos demandes,
  • chercher ensemble des solutions.

Ce n’est pas toujours facile, on ne trouve pas forcément facilement ses mots, surtout si l’on n’a pas soi-même grandit dans un environnement qui favorise l’expression de ses émotions.

C’EST VOUS QUI LE DITES

« En tant qu’homme, on n’a pas forcément l’habitude dans notre société d’exprimer ce qu’on ressent. C’est dommage car ça fait du bien. En les partageant, on intensifie nos émotions agréables et on affaiblit celles qui ne le sont pas. » Ludovic, 31 ans, papa de Léo 3 mois.

Pourquoi c’est bénéfique ?

Le simple fait d’exprimer nos émotions négatives aide à nous apaiser. C’est le cas aussi bien pour les femmes que pour les hommes.

Ce n’est pas parce qu’on communique qu’on est toujours d’accord. Il peut y avoir disputes ou conflits.

Mais communiquer permet de trouver des solutions qui conviennent aux deux conjoints.

En grandissant, bébé prend exemple sur nous. Il va apprendre par nous à exprimer ses émotions.

C’EST VOUS QUI LE DITES

« En tant qu’homme, on n’a pas forcément l’habitude dans notre société d’exprimer ce qu’on ressent. C’est dommage car ça fait du bien. En les partageant, on intensifie nos émotions agréables et on affaiblit celles qui ne le sont pas. » Ludovic, 31 ans, papa de Léo 3 mois.

ON Y PENSE

Juger l’autre lui donne l’impression d’être agressé. Il est alors sur la défensive. Il devient plus difficile de communiquer, le ton peut monter.

Comment faire ?

Voici quelques conseils : 

  • Être à l’écoute de l’autre, sans juger.
  • Exprimer ses sentiments face à la situation vécue. Ce peut être par exemple de la frustration liée au manque de temps pour soi. Il faut ensuite formuler son besoin, par exemple proposer de revoir la répartition et l’organisation des tâches ménagères.
  • Partager les bons moments ! Se réjouir ensemble des progrès de bébé, de notre façon d’être parent.
  • Identifier les moments favorables à un bon échange. Quand bébé dort, on peut se poser autour d’un repas, pour se retrouver à deux et discuter. Ne pas oublier d’éteindre les écrans… Une balade peut aussi être l’occasion de parler. Il faut en tout cas éviter les moments où l’un ou l’autre est trop fatigué.

On prend le temps d’échanger sur notre vécu de la grossesse et de l’accouchement, et des émotions qu’occasionne l’arrivée de ce bébé dans notre vie.

ON Y PENSE

Juger l’autre lui donne l’impression d’être agressé. Il est alors sur la défensive. Il devient plus difficile de communiquer, le ton peut monter.

En pratique

La grossesse et l’arrivée de bébé entraînent de nombreuses questions et interrogent nos habitudes de vie. En cliquant sur les objets des espaces du logement, nous obtenons pas à pas des conseils pratiques sur des sujets qui nous préoccupent : substances chimiques, accidents domestiques, virus, mais aussi bien-être, alimentation, relation avec bébé…

Sante-Publique