Gérer le stress à l’arrêt du tabac ou de l’alcool

Temps de lecture : 3 minutes Publié le 19 juin 2019 - Mis à jour le 19 juin
  • A
  • A
  • A
femme faisant de la méditation en position du lotus

Gérer le stress à l’arrêt du tabac ou de l’alcool

  • A
  • A
  • A

Attendre un enfant est souvent l’occasion d’arrêter de fumer, et aussi de boire au moins le temps de la grossesse. Mais c’est aussi une période particulière, où on peut se sentir stressé(e) par tous les changements qui s’annoncent. Stopper notre consommation de tabac et d’alcool peut alors être difficile, et on se sent parfois coupable de ne pas y arriver. Que l’on soit la future maman ou l’entourage qui souhaite l’accompagner dans l’arrêt, savoir gérer notre stress peut nous aider à mieux contrôler nos consommations.

C'EST VOUS QUI LE DITES

« J'ai toujours été une « bonne vivante ». Jamais un bon repas sans un verre de vin. Et puis, parfois, je bois un verre aussi pour me relaxer le soir en rentrant du travail. Alors quand j'ai appris que j'étais enceinte et qu'il fallait que j'arrête de boire pendant 8 mois, cela a été difficile pour moi. Une amie m'a parlé de la méditation. J’ai essayé et ça m’a beaucoup aidée. Dès que j'ai envie d’un verre de vin, je respire profondément, je fais le vide et ça va mieux. Au final, ça me détend autant que de boire un verre.» (Léa, 28 ans)

Pourquoi se détendre aide à arrêter de boire ou fumer ?

La consommation d’alcool ou de tabac est, pour certains, synonyme de détente. Apprendre à nous relaxer par des activités compatibles pour bébé peut nous permettre d’éviter la tentation de boire ou de fumer.

 

 

 

 

Quelles activités faire pour se détendre ?

Se reposer, sortir prendre l’air, se promener, faire ce qui nous fait plaisir au quotidien, seul ou à plusieurs, en couple ou avec des amis… sont autant de moyens simples de se détendre.

Il existe également d’autres approches comme la méditation ou la relaxation, qui nous aident à déstresser. On peut faire ces activités seul et n’importe quand. Et si on a besoin d’aide, des professionnels proposent des séances de méditation ou de relaxation.

C'EST VOUS QUI LE DITES

« J'ai toujours été une « bonne vivante ». Jamais un bon repas sans un verre de vin. Et puis, parfois, je bois un verre aussi pour me relaxer le soir en rentrant du travail. Alors quand j'ai appris que j'étais enceinte et qu'il fallait que j'arrête de boire pendant 8 mois, cela a été difficile pour moi. Une amie m'a parlé de la méditation. J’ai essayé et ça m’a beaucoup aidée. Dès que j'ai envie d’un verre de vin, je respire profondément, je fais le vide et ça va mieux. Au final, ça me détend autant que de boire un verre.» (Léa, 28 ans)

ON EN PARLE

La méditation de pleine conscience permet de prendre du recul sur les soucis du quotidien, en se concentrant sur le moment présent.

Petit exercice pour découvrir cette activité : on éteint tout ce qui peut nous perturber (téléphone, TV…). On s’installe confortablement, si possible les 2 pieds bien à plat sur le sol. Les mains à plat sur nos cuisses ou sur notre ventre, on se concentre sur les mouvements de notre corps quand on respire ou tout simplement sur notre respiration. On observe alors ce qui se passe : à quoi pense-t-on ? Est-on calme ou pas du tout ? On prend ainsi conscience de ce que l’on vit, ce que l’on ressent.

Comment bien respirer pour se détendre ?

Sans nous en rendre compte, nous respirons souvent mal. Le stress peut entraîner une respiration courte et rapide. Nous respirons avec le haut du thorax. Cela nous empêche de bien nous détendre.

Pour une respiration qui aide à diminuer le stress : On commence par expirer en rentrant le ventre autant que possible ; puis on pense à inspirer en gonflant le ventre pendant qu’on relâche le thorax.

Petit exercice pratique de relaxation :

Avant de commencer : on se met à l’aise et on s’isole de tout ce qui pourrait nous déranger (téléphone, télévision…).

  • S'installer confortablement
    • En position assise : les jambes décroisées, les mains détendues et posées sur les cuisses ou sur le ventre.
    • En position debout : les pieds bien ancrés dans le sol.
    • En position allongée : le corps détendu et recouvert d'un plaid, si besoin.
  • Inspirer
    • Inspirer lentement en fermant la bouche et sans monter les épaules.
    • Prendre de l’air par le nez et sentir le ventre gonfler doucement.
    • Fermer les yeux pour mieux sentir et ressentir cette inspiration.
  • Marquer un temps de pause 
    • Lorsque l’inspiration est complète, retenir l’air pendant 2 à 4 secondes et se concentrer sur l'effet produit sur son corps.
  • Expirer
    • Relâcher par le nez l'air que vous avez retenu pendant ces quelques secondes, Accompagner l’expiration en rentrant le ventre.
  • Recommencer cet exercice à 2 ou 3 reprises.

ON EN PARLE

La méditation de pleine conscience permet de prendre du recul sur les soucis du quotidien, en se concentrant sur le moment présent.

Petit exercice pour découvrir cette activité : on éteint tout ce qui peut nous perturber (téléphone, TV…). On s’installe confortablement, si possible les 2 pieds bien à plat sur le sol. Les mains à plat sur nos cuisses ou sur notre ventre, on se concentre sur les mouvements de notre corps quand on respire ou tout simplement sur notre respiration. On observe alors ce qui se passe : à quoi pense-t-on ? Est-on calme ou pas du tout ? On prend ainsi conscience de ce que l’on vit, ce que l’on ressent.

FOCUS bien-être

Avez-vous remarqué que les envies de fumer ne durent habituellement que 2 à 3 minutes ? Juste le temps de faire le petit exercice de relaxation.

Par qui se faire aider ?

Si on est en difficulté, si on se rend compte que l’arrêt est difficile, on ne doit pas hésiter à se faire aider. Il existe des équipes de professionnels spécialisés dans l’accompagnement des femmes enceintes et de leur entourage en difficulté avec l’alcool ou le tabac.

Pour toutes les questions concernant l'arrêt de l'alcool et du tabac : Alcool info service ou Tabac info service.

En pratique

La grossesse et l’arrivée de bébé entraînent de nombreuses questions et interrogent nos habitudes de vie. En cliquant sur les objets des espaces du logement, nous obtenons pas à pas des conseils pratiques sur des sujets qui nous préoccupent : substances chimiques, accidents domestiques, virus, mais aussi bien-être, alimentation, relation avec bébé…

Sante-Publique